Alimentation anti-inflammatoire : une piste pour soulager l’endométriose ?

Renforcer son système immunitaire, se prémunir contre les maladies inflammatoires et cardiovasculaires, contrer les effets du stress oxydatif… L’alimentation anti-inflammatoire a déjà démontré ses nombreux bénéfices. Récemment, elle serait aussi devenue une piste à explorer pour soulager l’endométriose.

Quel lien entre alimentation et endométriose ? 

Pour rappel, cette maladie qui touche 1,5 à 2,5 millions de femmes en France se caractérise par la prolifération anormale de cellules endométriales en dehors de l’utérus. Cellules qui vont alors causer des lésions sur les trompes de Fallope, les ovaires, mais aussi sur d’autres organes comme l’intestin, l’estomac, la vessie et les reins. Ces lésions provoquent le plus souvent d’intenses douleurs dans la région pelvienne, troubles digestifs, migraines, jusqu’à parfois provoquer une véritable détresse psychologique et affecter la santé mentale. 
Aujourd’hui, la médecine n’est pas encore capable de déterminer l’origine de cette maladie. « Les études sont assez contradictoires. Des causes psychologiques ou héréditaires sont pour le moment explorées, mais même la nature des lésions n’est pas certaine », nous explique Jennifer Aubert, diététicienne spécialisée dans l’endométriose. 

L’alimentation serait aussi une cause envisagée. De nos jours, cette dernière est riche en produits gras et transformés. Or l’on sait désormais que ces aliments favorisent de nombreuses maladies, dont les maladies inflammatoires. Pour le moment, il n’a pas été prouvé que les aliments consommés provoquent l’endométriose, mais ce qui est certain, c’est qu’adopter de nouvelles habitudes alimentaires pourrait atténuer les symptômes. Dans ce domaine, l’alimentation anti-inflammatoire semble faire ses preuves.

L’alimentation anti-inflammatoire, késako ?

Par définition, cette diète exclut les produits inflammatoires et encourage la consommation d’aliments anti-inflammatoires. 

À éviter

Premièrement, on essaie d’éliminer les préparations industrielles et transformées, et tous les produits avec un index glycémique élevé comme les céréales du petit-déjeuner ou le pain blanc. À éviter aussi, les viandes rouges, la charcuterie, les matières grasses sources d’oméga-6 (beurre, crème, huile de coco, huile de tournesol…), l’alcool et le sucre. Jennifer Aubert met d’ailleurs en garde contre le fructose. « On entend souvent que plutôt que d’utiliser du sucre, mieux vaut sucrer avec du miel ou du sirop d’agave. Ce n’est pas forcément une meilleure alternative, puisqu’ils contiennent tous deux du fructose. Or, l’on sait que ce glucide naturellement présent dans les fruits peut favoriser des inflammations, s’il est consommé en excès. Mieux vaut opter pour du sucre brun, de coco, ou éventuellement de la vanille et de la cannelle pour aromatiser vos préparations. »

À favoriser

Dans cette catégorie, on trouve les fruits, légumes, produits laitiers pauvres en matières grasses, oléagineux, viandes blanches, poissons gras et œufs. L’alimentation anti-inflammatoire se rapproche du régime méditerranéen en faisant la part belle aux produits bruts et aux oméga-3. Incluez également des féculents « avec un index glycémique bas et moyen pour les féculents comme le riz et la pomme de terre ». 
Autre point important, l’experte conseille « de consommer des aliments de bonne qualité, bio si possible, et provenant de circuits courts. »

Quid du gluten, lactose et soja ? 

S’il peut être bénéfique d’éliminer les deux premiers, la diététicienne tient à préciser que ce n’est pas obligatoire. « Si vous faites des recherches sur Internet, il faudrait presque tout supprimer. Mais dans les faits, peu de mes patientes ont enlevé le gluten et le lactose, et généralement, c’est parce qu’elles y sont allergiques ou intolérantes. En tant que professionnelle, j’ai fait le choix de laisser le maximum de portes ouvertes pour ne pas tomber dans une alimentation restrictive. Si je suspecte que le gluten et le lactose provoquent d’importants troubles digestifs, alors, je propose de l’éliminer pendant quelques temps pour voir s’il y a une amélioration. Ensuite, on le réintroduit progressivement pour évaluer le seul de tolérance, qui n’est pas forcément de zéro. »
Quant au soja, accusé de contenir de grandes quantités d’œstrogène, la diététicienne précise qu’il « ne contient pas d’œstrogènes, mais des phytoœstrogènes. Les études à ce sujet sont encore contradictoires, mais à priori, ils seraient plutôt bénéfiques. En revanche, les produits industriels au soja, type substituts de viandes, sont aussi néfastes que la viande en elle-même, puisque transformés. »

À retenir

L’alimentation anti-inflammatoire consiste à bannir le plus de produits transformés et ceux susceptibles de provoquer des inflammations et à s’intéresser aux aliments riches en antioxydants et oméga-3. « Plus il y a de couleur dans l’assiette, mieux c’est, car cela signifie que l’on a une grande variété de nutriments. »
Quant à la cuisson, évitez les cuissons agressives au barbecue et à haute température. À l’inverse, il faut privilégier « des cuissons douces, basses températures à la vapeur ou en papillote. Pour donner du goût, l’astuce consistera à utiliser des épices. D’autant que certaines comme le curcuma ont des vertus anti-inflammatoires. Attention cependant aux compléments alimentaires. Ils contiennent parfois des additifs ce qui ne les rend pas différents des produits transformés » souligne la professionnelle. 

Existe-t-il des contre-indications pour ce type d’alimentation ?

Bonne nouvelle, manger anti-inflammatoire convient à tout le monde, y compris aux femmes enceintes. « Finalement, il s’agit avant tout d’une alimentation saine et équilibrée, basée sur la qualité des ingrédients et non d’une diète restrictive », indique la médecin. « Mieux vaut mieux éviter les écarts au début, mais ce n’est pas interdit. Le tout est de rester suffisamment régulière ».

Des résultats prometteurs ?

Il faut bien comprendre que cette alimentation anti-inflammatoire n’a rien de miraculeux. Si cette dernière est bénéfique au quotidien, elle ne guérit pas la maladie. La spécialiste a l’habitude de dire « à chaque femme son endométriose », signifiant que ce qui fonctionne pour l’une, ne fonctionnera peut-être pas chez une autre. « Surtout, il ne faut prendre tout ce que l’on lit ou entend pour parole d’évangile. Non seulement chaque cas est unique, mais d’autres facteurs sont à prendre en compte. Notre environnement, le stress ou le manque de sommeil, jouent parfois en notre défaveur. »

Dans la plupart des cas, il a tout de même été prouvé que consommer des aliments anti-inflammatoires limite l’expansion des lésions et réduit considérablement les troubles digestifs provoqués par l’endométriose. Ces derniers, pouvant aller des ballonnements, à l’alternance entre diarrhées et constipations, en passant par de violents maux de ventre, handicapant considérablement les femmes atteintes de la maladie. Chez certaines patientes, le recours à ce type d’alimentation a complètement fait disparaître les douleurs et espacé les crises, et ce quelle que soit l’intensité de l’endométriose. Sur les bénéfices observés, Jennifer est très optimiste : « pour le moment, toutes mes patientes ont vu une amélioration significative, parfois au bout de quelques jours. » Si elle peut sembler difficile à mettre en place ou à tenir dans le temps, la diététicienne assure que la plupart de ses patientes ont vu une telle amélioration de leur confort de vie, « qu’elles ne reviendraient en arrière pour rien au monde, surtout après des années d’errance médicale. D’où l’importance de s’entourer de professionnels·les de l’endométriose dans ses démarches. »
Un discours et des résultats encourageants qui pourraient redonner espoir à de nombreuses femmes.

La Maison de l’endométriose
www.lamaisondelendometriose.fr

16 thoughts on “Alimentation anti-inflammatoire : une piste pour soulager l’endométriose ?

  1. Have you ever considered writing an ebook or guest authoring on other websites?
    I have a blog based upon on the same ideas you discuss and would really
    like to have you share some stories/information. I know my visitors would value your work.
    If you are even remotely interested, feel free to send me
    an e-mail.

    Feel free to surf to my blog post: خرید بک لینک

  2. خواص شیره تریاک در طب سنتی چیست؟ تریاک یکی از موادی است
    که سابقه استفاده طولانی مدت به عنوان ماده مخدر دارد.

    طب سنتی ایران از اثرات درمانی تریاک و عوارض و مصرف
    غیر منطقی آن یاد می کند.
    اعتیاد به تریاک به یک معضل اجتماعی در ایران تبدیل شده است.
    هنگام مرور سایت ها و وب سایت های مختلف، اطلاعات متناقضی مشاهده می شود که هیچ مبنای
    علمی پشت آن نیست.

    هر ماده و هر رفتاری می تواند آثار مثبت و مخرب و جبران ناپذیری داشته باشد.

    قبل از اجرا و انتخاب رفتار و عملکرد باید فواید
    و آثار آن را در نظر گرفت و انتخاب عجولانه عواقب بدی به همراه خواهد داشت.
    مشاوره ترک اعتیاد یکی از راهکارهای
    موثر در این زمینه است.

  3. پزشک عمومی در منزل مشهد کیست؟
    پزشک عمومی مشهد در شناسایی و درمان بسیاری از بیماری ها مهارت دارد و دانش وسیعی در زمینه مشکلات تنفسی، گوارشی، عصبی، خون شناسی و غیره دارد.
    واکسیناسیون، معاینه های معمول و
    روتین، ارجاع به متخصص و مراقبت کردن از
    بیمارانی که به بیماری های مزمن و
    طولانی مدت مبتلا هستند از نمونه
    کار های پزشک عمومی می باشد. پزشک عمومی
    در مشهد وظیفه دارد برای حفظ سلامتی تمامی مراجعه کنندگان خود تلاش کند و در صورتی
    که افراد دچار بیماری های مختلف می شوند، باید توصیه های لازم را ارائه دهد و فرد را برای انجام آزمایش های
    لازم به آزمایشگاه درمانگاه ارجاع دهد و سپس با تجویز داروی مناسب سبب بهبود بیمار شود.
    پزشک عمومی مشهد در ابتدا از بیمار در مورد علائم فعلی، مدت زمان شروع علائم، تسکین و یا تشدید بیماری
    او و آزمایش های قبلی و درمان هایی که انجام داده است سوال می
    کند و بعد از آن با توجه به مشکل بیمار معاینات لازم را
    انجام می دهد تا بتواند موارد مشکوک را شناسایی کند و بیمار را درمان کند.

  4. We’re a group of volunteers and starting a new scheme in our community.
    Your web site offered us with helpful info to work on. You’ve
    performed an impressive activity and our entire neighborhood will be thankful to
    you.

  5. Hello there! This is kind of off topic but I need some advice from an established blog.
    Is it very hard to set up your own blog? I’m not very techincal
    but I can figure things out pretty fast. I’m thinking about setting up my own but I’m not sure where to begin. Do you have any ideas or
    suggestions? With thanks

  6. I don’t even know the way I stopped up right here, but I assumed this
    submit was great. I don’t realize who you’re however definitely you’re going to a well-known blogger for those who are not already.

    Cheers!

  7. Hello! I know this is kind of off topic
    but I was wondering which blog platform are you using
    for this website? I’m getting sick and tired of WordPress because I’ve had problems with hackers and I’m looking at alternatives
    for another platform. I would be awesome if you could point me in the direction of a good platform.

  8. I treuly loove your blog.. Verry nice clors & theme. Did youu make this website yourself?
    Pleas reply back ass I’m lookiing tto create mmy owwn perrsonal bblog aand would lkke to kbow where youu got this ftom or
    juet what the theme iss called. Thank you!

  9. I must thank you for the efforts you’ve put in writing this blog.
    I’m hoping to see the same high-grade blog posts
    by you in the future as well. In truth, your creative writing abilities has
    inspired me to get my own, personal website now 😉

  10. What i do not understood is in truth how you’re now not actually
    a lot more smartly-favored than you may be now.

    You’re very intelligent. You recognize therefore significantly with regards to this topic, made
    me personally consider it from numerous numerous angles.
    Its like men and women don’t seem to be involved except it’s one thing to
    do with Girl gaga! Your personal stuffs excellent.
    All the time care for it up!

  11. Oh my goodness! Impressive article dude! Thank you, However I am encountering troubles with your RSS.
    I don’t know the reason why I am unable to subscribe to it.

    Is there anyone else having similar RSS problems?
    Anybody who knows the answer will you kindly respond?
    Thanx!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.